Les masques de protection

Masques médicaux

Le masque médical est destiné à éviter, lors de l’expiration de celui qui le porte, la projection de sécrétions des voies aériennes ou de salive. Il est donc porté par la personne contagieuse pour prévenir la contamination de son entourage. Par ailleurs, le masque médical protège aussi celui qui le porte des agents infectieux transmissibles par voie « gouttelettes ». Il s’agit d’une transmission par gouttelettes de salive ou de sécretions des voies aériennes supérieures.
Attention : Le masque médical n'assure pas une protection suffisante contre les maladies infectieuses telles que la tuberculose, le SRAS (Syndrome Respiratoire Aïgu Sévère) ou la grippe A H1N1 et aviaire...

Appareils de protection respiratoire

Ils sont destinés à protéger ceux qui les portent contre l’inhalation d’agents infectieux transmissbles par voie aérienne, donc par fines particules (gaz, vapeur, poussières, aérosols) ou bien d’un air appauvri en oxygène.

Les seuls masques à offrir une protection suffisante contre le virus de la grippe A H1N1 sont le masque FFP2 et masque FFP3.

Voici la liste des masques qui n’offrent pas de protection contre le risque d’inhalation d’agents infectieux :
En effet, leur principale fonction est la protection de la personne contre les aérosols émis par les personnes environnantes (soignant ou visiteur). Les masques avec soupape sont en principe déconseillés en cas de pandémie, car les personnes déjà malades pourraient laisser les virus se répandre dans l’air ambiant par la soupape.

Schémas explicatifs

schéma masque médical schéma du masque de protection respiratoire

Tableau comparatif des masques de protection

tableau masques de protection
Cliquez pour agrandir le tableau
Source : INRS
Site créé par Elodie Rechichi - Alltex - Tous droits réservés
Mentions légales