Caractéristiques de la grippe aviaire

Présentation du virus H5N1

Le H5N1 est le nom de code du virus de la grippe aviaire. Sujet d’actualité depuis 2003, date à laquelle la grippe aviaire a resurgi en Corée du Sud et s’est propagée dans la région asiatique. Depuis, la maladie a continué à se développer chez les volatiles en Asie mais aussi en Europe. Mais si le virus de la grippe aviaire fait autant parler de lui, ce n’est pas tellement parce qu’il est à l’origine de la mort de millions de volailles, mais plutôt parce qu’il a aussi réussi à contaminer l’homme. Des experts déclarent que le H5N1 est un virus qui peut muter et devenir un virus adapté à l'homme. S’il y parvenait et devenait transmissible entre êtres humains, nous aurions affaire à un déclenchement d’une épidémie mondiale de grippe aviaire, susceptible de faire des millions de morts. C'est ce qu'on appelle une pandémie.
Afin de suivre l'évolution de ce virus dans le monde, nous vous proposons la catégorie actualité grippe aviaire.

Comment le virus se propage-t-il ?

Les oiseaux sauvages semblent être le principal vecteur du virus de la grippe aviaire, dont ils sont le réservoir naturel. C’est certainement par leur intermédiaire qu’il a pu se propager dans les élevages de volailles domestiques en Asie. Les migrations qu’ils effectuent à certaines périodes de l’année ont sûrement permis au H5N1 d’atteindre l’Europe. D’autres facteurs sont en cause. Certains foyers ont été identifiés dans des zones qui ne se situent pas sur les itinéraires des oiseaux migrateurs. Par exemple, en Russie. On peut donc croire que l’homme porte une part de la responsabilité dans l’extension de l’épizootie.

Transmission de la grippe aviaire à l’homme ?

Seules les personnes en contact très rapproché avec des volailles malades, courent un risque d’être exposé au virus de la grippe aviaire. Il s’agit la du seul cas de risque de contamination durant lequel l’humain peut inhaler des poussières de fientes ou de sécrétions respiratoires infectées et donc le rendre malade. Il faut savoir que le virus de la grippe aviaire est détruit à 70 degrés (indication de l’Organisation mondiale de la Santé).

Les symptômes de la grippe aviaire

Les symptômes de la grippe aviaire sont semblables à une grippe classique. Les patients chez lesquels le virus de la grippe aviaire a été identifié présentaient d’une manière générale, une forte fièvre, des maux de gorge, une toux et/ou des troubles de la respiration, avec parfois une véritable détresse respiratoire dans les cas les plus graves. Afin d’être assuré qu’il s’agit bien de la grippe aviaire, il est nécessaire de procéder à l’analyse biologique des prélèvements des sécrétions du malade. Néanmoins, il faut savoir que la moitié des personnes contaminées ont pu se rétablir.
Site créé par Elodie Rechichi - Alltex - Tous droits réservés
Mentions légales